Voir tous les Blog-moto
Joe Bar Team - Ducati 900 SS

Le Joe Bar Team est une bande dessinée réalisée initialement par le dessinateur Christian Debarre (Bar2) puis poursuivit par Stéphane Deteindre (Fane). Ses héros vivent la plupart des aventures que les vrais motards ont vécues, et même plus... Les BD du Joe Bar Team sont éditées aux éditions "Vents d'Ouest".

Joe Bar Team

Ce Blog joe bar team apporte des informations complémentaires sur les différentes motos que l'on peut voir dans la BD.



Espace Pub Disponible

Ducati 900 SS Ducati 900 SS

En 1989, la 900 SS revient sur le devant de la scène, pour offrir une alternative plus abordable, tant financièrement qu'en terme de pilotage, à la Superbike 851. La 900 SS est disponible en version carénée ou
semi-carénée depuis 1991, c'estce mdèle que pilote Guido Brassleti.

Elle reçoit le moteur pantah, à distribution par courroie, issu de la 600 Pantah, porté à 904 cm³. Il développe 73 chevaux à 7 000 tr/mn. Le refroidissement par air est complété par un petit radiateur d'huile.

Les premiers modèles utilisent un carburateur double corps Weber de 44 mm de diamètre, puis l'usine adoptera des Mikuni de 38 mm, le carburateur Weber se montrant trop sensible à l'humidité et aux températures basses.

Les premières fourches sont siglées Marzocchi, mais elles sont remplacées dès 1991 par des Showa. La même année, les disques de frein avant gagnent 20 mm de diamètre. La capacité du réservoir diminue (17,5 litres).

Tout d'abord, la prise en main : c'est une moto qui n'est pas tout à fait facile d'accès lorsqu'on est habitué à conduire des japonaises. Le couple est surprenant, voire dangereux lorsqu'on conduit pour la première fois sur route mouillée. On met parfois plusieurs jours à arrêter de bloquer la roue arrière lors de rétrogradages intempestifs !
La position ? Etonnament confortable, grâce aux bracelets italiens on trouve très vite ses aises : le dos droit, les bras presque tendus. La bulle est aussi efficace....qu'un saute-vent, pas plus!

Cette moto est une Ducati à part entière. Très joueuse, c'est une machine qui vous emmène sur les petites routes à

des vitesses prohibées très rapidement. Mais contrairement à ses consoeurs à injection plus modernes, il est tout à fait possible d'enrouler les virages à vitesse moindre sans toucher au sélecteur, juste pour le plaisir de rouler sur une légende.

Beaucoup plus abordable au point de vue pilotage qu'un 888 ou une 916, elle est aussi moins puissante. Mais c'est bien suffisant pour rouler sur route ouverte car autant la 916 est reine sur circuit, autant la SS est difficilement égalable sur les départementales viroleuses.

Posté par jbt le 9 mars 2008 0 commentaire - Soyez le 1er! Recommander


Retour à l'accueil de notre blog


  Flux RSS